Monday , 23 August 2021
enesfr
Home / Innovations + Actualités / Désinfection UV. Comment cela fonctionne ?

Désinfection UV. Comment cela fonctionne ?

Le nettoyage, la désinfection et la stérilisation du matériel ainsi que des zones de travail dans le secteur de la podologie, sont encore plus significatives en ce moment avec le développement de la pandémie causée par le virus SARS-CoV-2. Du point de vue sanitaire, les protocoles déjà établis dans les services de podologie ont été complétés par d’autres recommandations pour réduire le risque de contagion : distanciation, utilisation de masques, lavage de mains et désinfection des superficies (Recommandations du Conseil Général des Collèges Officiels des Podologues d’Espagne ) dans le cadre de la situation épidémique causée par la COVID. Sur ce blog, nous avons déjà publié plusieurs articles présentant les différents articles disponibles sur le marché et sur la manière de les différencier.

Ces derniers temps nous nous sommes plus attardés, sur la désinfection des zones de travail, qui sont des zones plus exposées au contact direct et prolongé du professionnel sanitaire et du patient. En plus de respecter les protocoles de nettoyage pour une meilleure garantie, il s’est ajouté à ces procédures d’autres systèmes de décontamination de l’environnement complet.

Sur le marché, nous pouvons rencontrer une multitude de produits chimiques et technologiques de décontamination composés de lumières qui ont pour objectif la désinfection des locaux. Ces produits sont pour la plupart composés de peroxyde d’hydrogène, de dioxyde de chlore, d’ozone, de vapeur ou d’UV.

Dans cet article, nous allons nous focaliser sur la lumière UV-C germicide qui comporte de nombreux avantages tels qu’une décontamination rapide, un nettoyage final sans résidus et sans odeur ainsi qu’une efficacité de décontamination de 99,99%

Comment fonctionne les rayons ultraviolets dans le cadre de la désinfection ?

Il a été démontré que les longueurs d’ondes sur la bande spectrale ultraviolette photobiologique, (UV-C), de 200 à 280 nanomètres (nm), sont les plus efficaces pour la désinfection

Les longueurs d’ondes UV-C comprennent des photons (particules de lumière) qui sont les plus énergétiques du spectre optique (comprenant les UV- le domaine du visible- les infra-rouges) et qui sont également les plus actifs photochimiquement parlant. La radiation UV-C émise a un fort effet bactéricide parce qu’elle détruit autant l’ADN que l’ARN, où se situe la programmation génétique, détruisant ainsi la structure et désactivant les micro-organismes tels que les virus, bactéries, levures et moisissures.

Quelle efficacité ont-ils ?

Ces systèmes sont relativement nouveaux dans le secteur sanitaire, bien qu’ils soient implantés sur le marché depuis plus de 40 ans non seulement dans le domaine de la désinfection de superficies mais aussi dans celle de la désinfection de l’air et de l’eau potable.  C’est depuis sa dernière application, que l’industrie a le plus évolué en s’appliquant désormais aux : systèmes de ventilation, air conditionnée, protection des récoltes (pour purifier et détruire les biocontaminants dans l’air).

Les systèmes de désinfection UV de Sanuvox, offrent une efficacité germicide de 99,99% dans des cycles courts d’exposition entre 5 et 10 minutes, variant en fonction de la taille du lieu à désinfecter. De plus, ils disposent de tous les éléments de sécurité (capteurs de proximité ou d’occupation, communication par distance par système Bluetooth 5.0 ou Wifi) pour assurer les meilleures conditions d’utilisation. Ces systèmes ont été conçus pour pouvoir atteindre chaque recoin, minimisant les surfaces à l’ombre qui sont éloignés de la portée de la lumière UV-C. Le nettoyage issu des protocoles habituels des cliniques de podologie couplée à l’efficacité des systèmes UV-C offre de meilleures garanties sanitaires aux professionnels et aux patients.

De plus, d’un point de vue commercial, la disponibilité d’un espace de travail entre les patients désinfecté en quelques minutes, facilite et optimise la planification et l’utilisation des installations puisqu’une fois le cycle de désinfection terminé il n’est pas nécessaire d’aérer ou de ramasser quelconque résidu.